Ghana: ARTICLE 19 Sénégal/Afrique de l’Ouest condamne le meurtre du journaliste d’investigation Ahmed Hussein-SUALE à ACCRA.

 

Ahmed HUSSEIN-SUALE, connu pour ses enquêtes sur la corruption dans le cadre du football Africain et membre de l’équipe Tiger Eye Pi, un groupe de journalistes d’investigation a été froidement tué dans la nuit du 16 janvier 2019, en pleine rue à Accra alors qu’il regagnait son domicile.

 

« Nous sommes profondément consternés et attristés par l’assassinat de Ahmed HUSSEIN-SUALE et nous présentons nos sincères condoléances, à Tiger Eye Pi et à toute la corporation des journalistes. Malgré les menaces récurrentes, il a poursuivi son travail d’investigation en vue de continuer d’informer le public. Ce meurtre est un crime odieux que nous condamnons fermement et qui ne doit pas rester impuni», déclare Fatou Jagne SENGHORE, Directrice Régionale de ARTICLE 19 Sénégal/Afrique de l’Ouest.

ARTICLE 19 tient à rappeler que le meurtre de journalistes renforce le climat de peur, d’hostilité et d’insécurité dans lequel les journalistes sont exposés et contribue à déprécier la qualité du métier. Le gouvernement du Ghana a donc l’obligation de prévenir, de protéger et de poursuivre les attaques contre les journalistes.
Le président de la république du Ghana, Son Excellence Monsieur Nana Akufo-ADDO dans un tweet hier a condamné l’acte et promis la lumière sur cet assassinat.

 

Nous exhortons les Autorités Ghanéennes à :
– Diligenter une enquête indépendante et transparente afin de traduire en justice les auteurs du meurtre de SUALE. Cela constituera l’un des meilleurs moyens de dissuasion contre de tels actes et de lutte contre l’impunité ;

– Adopter des mesures nécessaires afin de mettre fin aux pratiques d’intimidation à l’encontre des journalistes et particulièrement les journalistes d’investigation;
– Veiller à la sécurité et à la protection des journalistes conformément aux conventions internationales ;

  • Respecter la résolution 68/163 des Nations Unies de 2013 et la résolution 185 de la Commission Africaine des Droits Humains et des Peuples (CADHP) portant sur la sécurité des journalistes qui exhortent les Etats à prévenir les violences exercées contre les journalistes et à lutter contre l’impunité de leurs auteurs ;
  • Adopter une Loi sur l’accès à l’information afin de faciliter le travail des journalistes.

 

ARTICLE 19 est une organisation internationale indépendante de droits humains qui œuvre à travers le monde pour la promotion, la protection et la défense de la liberté d’expression. Elle tire son nom de l’Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme du 10 décembre 1948 qui garantit la liberté d’expression. L’un de ses programmes prioritaires est : la protection des journalistes, des militants des droits humains et la lutte contre l’impunité.

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

 

Eliane NYOBE, Assistante des Programmes Senior, ARTICLE 19 Afrique de l’Ouest à l’adresse : eliane@article19.org Tél : 221 33 869 03 22

 

www.article19ao.org
facebook.com/Article19wafric
@article19wafric

 

 

 

 

 

 

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*